Test – Benq W1090

Test - Benq W1090

Introduction

Le Benq W1090 est le successeur du W1070, un projecteur qui a connu un tel succès qu’il est toujours commercialisé quatre ans après sa sortie ! C’est dire si le défi est gigantesque pour le W1090. Saura t-il le relever ? C’est ce que nous allons voir au cours de ce test.

Il est à noter que j’ai possédé autrefois le Benq W1070, et je suis actuellement possesseur du W2000 (lisez son test ici), les comparaisons vont donc être très intéressantes.

Présentation

Le Benq W1090 est un projecteur Full HD (1920 x 1080 pixels), compatible 3D (DLP Link). Son équipement est relativement chiche, pas de lens-shift, pas d’iris et pas d’interpolation d’image, il est seulement doté d’un haut-parleur intégré de 10 W. Mais que demander de plus pour un projecteur au prix public de 699 € ? Toutefois, il est à noter que son optique est entièrement en verre, certainement le gage d’un bon piqué.

Son flux lumineux maximum est donné pour 2000 lumens. La lampe possède trois modes de fonctionnement, Normal, Eco et Smart Eco, avec des durées de vie respectives de 3000 h, 4500 h et 6500 h.

Rapport de projection : 1,15 à 1,5.

Pour une base de 3 m, il vous faudra donc au minimum 3,45 m de recul (3 * 1,15 = 3,45 m), et au maximum 4,50 m (3 * 1,5 = 4,50 m).

Matériel utilisé

  • Un Benq W1090.
  • Un écran motorisé Xtrem Screen de 2 m de base avec la toile Absolute Reference White 1.0.
  • Un écran Xtrem Screen Zero Frame UBC de 2 m de base avec la toile Daylight Reference 1.1 Gen2.
  • Un écran motorisé Xtrem Screen de 2,50 m de base avec la toile Daylight 0.9.
  • Un lecteur de Blu-Ray Ultra HD Samsung UBD-K8500.
  • Un colorimètre X-Rite i1 Display Pro profilé sur un spectrophotomètre X-Rite i1 Pro.

Bruit de fonctionnement

J’ai trouvé le Benq W1090 assez bruyant en mode Eco, mais ça reste supportable sachant qu’il y a bien pire dans ce domaine. Les modes Smart Eco et Normal gagnent encore quelques décibels, mais rien de dramatique.

J’ai effectué quelques mesures au décibelmètre, l’appareil étant placé devant le projecteur à 50 cm. J’ai mesuré le bruit résiduel dans la pièce à 32 dB.

Voici mes mesures :

  • 38,5 dB en lampe Eco.
  • 41 dB en lampe Smart Eco et Normal, un niveau sonore identique au Sony VPL-VW320ES récemment testé, ce qui montre bien que le bruit de fonctionnement reste raisonnable.

Piqué – Netteté

Quel piqué pour un projecteur de ce prix ! Ainsi, sur 2,50 mètres de base, il m’ a été impossible d’identifier la moindre aberration chromatique. L’optique tout en verre n’y est sans doute pas pour rien. Eh bien je peux vous assurez que le benq W1070 ne faisait pas aussi bien dans ce domaine.

Il suffit d’adjoindre à ce Benq W1090 soit un câble HDMI actif (Thor, HD Elite, etc.) ou soit un petit scaler du type DVDO Mini Iscan et on se retrouve avec un piqué qui atteint des sommets !

Fluidité

C’est une des bonnes surprises de ce test, j’ai trouvé la fluidité meilleure sur ce Benq W1090 que par rapport au W1070 ou au W2000. Dommage que ce projecteur n’ait pas été équipé d’une interpolation d’image car ça aurait été un sans faute sur ce plan !

Luminosité

Il est à noter que les modes Smart Eco et Normal de la lampe délivrent exactement la même luminosité.

Je n’ai testé que les modes usine se rapprochant le plus de la norme colorimétrique et accessibles par tout le monde (donc pas les modes ISF), en l’occurrence « Vivid », « Cinéma » et « Utilisateur ». En fait, la luminosité ne dépend pas vraiment de ces modes usine, mais bien plus du mode d’éclairage et du « Brillant Color ». Voici, dans le tableau ci-dessous, ce que j’ai relevé.

Une telle luminosité vous permettra d’éclairer sans problème une base de 3 mètres, avec un peu de marge pour prévoir l’usure de la lampe.

Profondeur des noirs – Contrastes

Contraste séquentiel – résiduelle de noir

Pour ma part, je considère qu’un contraste séquentiel commence à être bon à partir de 3000:1, ce qui donne une résiduelle de noir à 0,016 cd/m² (48 / 3000 = 0,016 cd/m²) lorsque les pics lumineux sont à la norme, c’est-à-dire à 48 cd/m².

Après calibrage, pour une base de 2 mètres et des pics lumineux à 96 cd/m², j’ai mesuré un contraste séquentiel de 1963:1 et une résiduelle de noir à 0,049 cd/m². Cela n’a rien d’exceptionnel, mais pour un projecteur DLP, c’est plutôt bien !

Plus vous allez augmenter la surface de projection, plus la résiduelle va descendre et plus vous allez avoir de bons noirs. Ainsi, avec ce genre de machine, dépourvue d’iris fixe, vous avez donc tout intérêt à projeter sur la plus grande base possible, dans la limite du raisonnable par rapport à la puissance lumineuse, bien sûr. Pour diminuer la luminance des pics lumineux et la résiduelle de noir, vous avez aussi la solution d’utiliser un filtre ND2.

En effectuant d’autres réglages, notamment en utilisant le mode Smart Eco, j’ai réussi à monter le contraste séquentiel jusqu’à 3554:1, ce qui est plutôt bien pour un DLP. Certes, ce mode engendre de très légers effets de pompage, presque imperceptibles, et un bruit de fonctionnement plus élevé, mais ce sont les seuls méfaits, et le résultat à l’image est vraiment appréciable. C’est la raison pour laquelle je vous recommande le mode Smart Eco, si vous arrivez à supporter le surcroît de bruit.

Ceux qui me suivent depuis longtemps connaissent mon point de vue, pour approfondir les noirs d’un DLP tout en conservant une bonne dynamique, il n’y a pas mieux que de l’associer avec une bonne toile grise technique. Le Benq W1090 ne déroge évidemment pas à la règle, et que ce soit avec la toile Daylight 0.9 ou avec la Daylight Reference 1.1, le spectacle fut grandiose !

Contraste ANSI

Voici encore une autre très bonne surprise !

Pour ma part, je considère que le contraste ANSI commence à être bon à partir de 300:1. Eh bien, le Benq W1090 peut être considéré comme un champion dans ce domaine puisque j’ai mesuré 490:1 en mode Eco et 485:1 en mode Smart Eco. C’est le double par rapport au W1070 !

Colorimétrie

Je dispose du relevé colorimétrique de tous les modes usine, mais pour ne pas alourdir le test, je vous propose celui le plus proche de la norme, en l’occurrence « Cinéma ». De toute façon, les trois modes les plus justes colorimétriquement, à savoir « Cinéma », « Vivid » et « Utilisateur », sont quasiment identiques à quelques détails près.

Mode « Cinéma »

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, le mode « Cinéma » présente un gamma relativement linéaire à une moyenne de 2,19, une température de couleur un peu froide à une moyenne de 6794 K et un DeltaE moyen à 2,5. On peut donc dire que le mode « Cinéma » est relativement juste en sortie de carton, concernant la balance des blancs, malgré cette teinte un peu froide.

En conclusion, ce mode « Cinéma » n’est pas parfait et il justifierait un calibrage, mais j’ai déjà vu bien pire dans le domaine !

Mode « calibré »

J’ai fait le choix d’un gamma à 2,4 afin de renforcer un peu les noirs à bas IRE. Nous voyons que le Benq W1090 n’arrive pas à tenir cette valeur constante sur l’ensemble de l’échelle de gris, mais malgré tout le gamma reste relativement linéaire. Pour les reste, on n’est pas loin du sans faute.

Les résultats colorimétriques ne sont pas parfaits, mais quel bonheur de calibrer un projecteur Benq. Il n’y a jamais de mauvaise surprise et le résultat visuel est toujours des plus réussis !

Impressions subjectives

Jusqu’à maintenant mon projecteur préféré, en dessous de 1000 €, était le Benq W2000, eh bien force est de constater que le W1090 est venu prendre sa place. Pourquoi ? C’est simple, le W1090 possède toutes les qualités du W2000, mais avec une meilleure fluidité et une résiduelle de noirs plus basse puisqu’il est un peu moins lumineux.

Tout le temps que j’ai testé ce projecteur, je n’ai cessé de lancer des « waouh », tellement j’étais surpris qu’un projecteur de ce prix puisse délivrer une telle image. Il faut bien être conscient qu’en termes de piqué et de contraste intra-image, le Benq W1090 « met une claque » à beaucoup de projecteurs, y compris à des machines valant des milliers d’euros ! C’est un tour de force que Benq arrive à faire, pour seulement 700 € !

Et maintenant, quelques photos tirées des films « Pacific Rim » et « Seul Contre Tous », juste pour le plaisir.

Conclusion

Non seulement le Benq W1090 se révèle être un digne successeur du W1070, mais en plus il se paye le luxe de le surpasser ! Alors, si vous voulez avoir la plus belle image possible pour un investissement minimum, pas de doutes, le W1090 est fait pour vous. Pour seulement 699 €, vous aurez une bonne fluidité, un excellent piqué, un contraste intra-image de champion et le plaisir de goûter au luxe sans forcément en avoir les moyens.

Je remercie chaleureusement Benq France pour le prêt de ce projecteur.

Les plus

  • Le piqué.
  • Le contraste intra-image (contraste ANSI de 490:1).
  • Une bonne fluidité.
  • Un contraste séquentiel qui être porté à plus de 3000:1.

Les moins

Rien, vu son prix de seulement 699 €.

Herve-THIOLLIER

Hervé THIOLLIER

Expert en cinéma privé – Calibreur vidéo – Revendeur de matériel audio et vidéo toutes marques.

0 réponse

  1. Bonjour,

    je vois que vous utilisez généralement le lecteur Blu-Ray Ultra HD Samsung UBD-K8500.
    j’hésite avec un lecteur sony UHP H1 qui n’est pas 4k, les deux sont au même prix (300€) mais peut être un meilleur traitement image pour sony.

    lesquels me conseillez vous, je projette avec un epson tw6700.

    par avance merci.
    Franck

    1. Bonjour Franck,

      Je viens d’acheter un Panasonic DMP-UB700 en remplacement du Samsung. Peut-être est-ce un début de réponse ?

      Si vous ne prévoyez pas de projecteur compatible 4K dans l’immédiat, un simple Sony BDP-S6700 à 120 € sera suffisant. En revanche, si vous prévoyez un peu plus à long terme, notamment la 4K, le Panasonic est à peine plus cher que le Samsung, mais il est plus performant.

      Cdt

      Hervé

  2. Bonjour Hervé et merci pour votre rapide retour,

    effectivement pour le moment pas de 4K mais on sait jamais et investir dans un lecteur sony à 300€ alors que la samsung est au même prix, on peut se poser la question, surtout si dans quelque mois il y a un boum du bluray 4k, je m’en voudrai d’être passé a coté et devoir réinvestir dans un lecteur 4K.

    J’avais vu aussi le Panasonic DMP-UB 700, je vais regarder ça de plus près, merci pour l’info.

    Dernière question, pour vous, entre les lecteurs sony BDP S6700 et UHP H1, le résultat en image serait égale ?

    Bravo pour tous vos tests et informations sur le blog, ils m’apportent beaucoup de réponse.

    Bien cordialement,
    Franck

    1. Bonjour Franck,

      Entre les Sony S6700 et UHP H1, ça devrait se jouer à pas grand chose. Il faudrait tester pour le savoir, mais pas sûr qu’on arrive à faire une différence.

      Merci pour les compliments, ça fait toujours plaisir.

      Cdt

      Hervé

  3. Bonjour !
    Je vais acheter le videoprojecteur benQ w1090 pour noël, et je me demandais si vous auriez des conseils en termes d’écran à fixer au plafond, et aussi en termes de home cinéma ? Nous n’avons pas d’enceintes ni de lecteur et pas un budget gigantesque… Connaîtrez vous des produits de bonne qualité pas hors de prix ? Merci merci !!!

  4. Bonjour, je viens de m’acheter un benq W1090 en suivant vos conseils avisés et j’avoue que je suis bluffé par la qualité d’image. Cependant je voudrais savoir quel toile de projection pourrait le mieux convenir à une pièce pas trop éclairée sachant que mon budget maximum est de 300 euros (j’ai tout claqué dans mes enceintes!)
    Merci beaucoup !

  5. Bonsoir,

    Avez vous eu l’occasion de tester le w2000+ ?
    Le 1090 resterait votre grand favori face à lui ?

    Et encore merci pour tout 🙂

  6. Bonjour Hervé,

    Je vous suit depuis un petit moment et je vous remercie pour vos tests et vos conseils qui m’ont permis de me monter un Home Cinéma non dédié.
    Composition de mon Home Cinéma = Benq W1090, Ecran lumene majestic premium 240c, Filtre Neutre ND2 Hoya, lecteur Bluray UHD UBDM7500, Ecran LED UHD 75HU7500 + sek 3500, Barre de son samsung hwk450
    J’aurai besoin de votre expertise car je n’arrive pas à avoir des noirs correctes avec mon W1090. J’utilise le mode cinéma avec les réglages suivants: mode eco, contraste à 54, luminosité à 46, gamma à 2.4 et brillant color désactivé.
    Avez-vous une idée de ce que je peux modifier pour améliorer la profondeur des noirs ?

    Merci d’avance pour votre aide.

    1. Bonjour,

      Avec le Benq W1090, on ne peut pas faire de miracles, et les noirs seront forcément un peu gris. A mon avis, le principal problème vient des bandes cinémascope, et peut-être de la pièce. Pour les bandes cinemascope, il faudrait vous confectionner des caches.

  7. Dear Hervé,
    Congratulations to your tests, I really enjoy them, and I am also the proud owner of a Benq W1090. You mentioned that a Hoya ND2 filter may help increasing contrast, also I read your article about the filter itself. What size do you think I should use with the W1090? Would the 72mm version be enough? Also do you have some tip how to mount the filter on the W1090? Would not be the heat produced by the lamp of the W1090 problematic for the filter?
    Merci beaucoup for your help in advance, salutations from Hongrie!
    János

  8. Dear Hervé,
    I just figured out your method using adhesive, therefore my first question is obsolate now. However I may have a second question: did you use Hoya ProNd2 or Hoya NdX2?
    Merci in advance!
    János

  9. Bonjour Hervé super test très complet j’admire votre travail. j’aurai une petite question sur ce W1090 est il capable d’arroser une base de 3m50 correctement. Je suis dans une salle dédiée et faute de 4k abordable pour le moment je voudrais me retrancher sur ce modèle en attendant le graal 🙂 j’ai un epson tri lcd full HD mai je trouve que l’image manque de pêche et de précision .Surement la luminosité mais en mode normal il est trop bruyant pour la salle .Je tourne en éco .

  10. Bonjour Herve je desires acquerir le w1090 en rempcement de mon w1070 vu les pietres résultats des dlp 4k
    Pourrai tu me donner le diamètre de l’objectif pour acquerir ce filtre hn 2
    Merci beaucoup car 52mm ou 77 mm ne sont que proposés
    Merci pour ta reponse

    1. Bonjour Emmanuel,

      J’ai un peu changé d’avis depuis la rédaction de ce test à propos de ce filtre ND2. Certes, il permet de diviser par 2 la résiduelle de noir, mais il divise aussi par 2 la luminance des pics lumineux. Et comme l’œil est plus sensible à la luminosité qu’à la profondeur des noirs, cela donne la sensation d’une forte perte de dynamique.
      Aujourd’hui, j’ai plus tendance à recommander l’usage d’une toile grise technique, de préférence à gain pas trop faible (un gain réel de 0.8 me semble un minimum), car celle-ci n’induit pas cette perte de dynamique évoquée ci-dessus.

      Cela dit, si tu veux vraiment tenter le coup du filtre Hoya ND2, le diamètre de celui que j’avais utilisé pour le test faisait 77 mm.

      Dernière chose, j’ai une petite préférence pour le Benq W2000 par rapport au Benq W1090, je le trouve meilleur (contraste intra-image, colorimétrie, etc.).

  11. Bonjour,

    Je souhaite remplacer mon vieillissant Benq w1070. J’hésite entre le W1090 et W2000. Je ne sais pas pour lequel opter (salle dédiée, image de 2,4 m de base, toile gain 1.0).
    Lequel me conseillez vous, étant donné ma configuration, pour obtenir une évolution tout de même significative par rapport à mon W1070 ?
    J’ai bien une petite préférence pour le W1090 (un peu plus fluide dans les travelling et au niveau de noir plus prononcé) mais les différents commentaires me font douter (contraste, fidélité des couleurs notamment).
    Merci pour votre avis.

    1. Bonjour,

      Je trouve le Benq W2000 un peu meilleur, sur le contraste intra-image et sur la colorimétrie. En tout cas, si je devais faire un choix entre les deux je prendrais le W2000 sans hésiter.

  12. Bonsoir Hervé,

    Tout d’abord, je me joins aux autres internautes pour vous féliciter pour l’exhaustivité de votre test, largement compréhensible par tous!
    Et, bien sûr, un grand MERCI pour cela! 🙂

    Je vous écris car j’aimerais m’équiper d’un vidéoprojecteur suffisamment petit pour être occasionnellement transporté (je travaille souvent hors de la maison, pour de longues périodes). Toutefois, je le souhaite aussi assez performant pour être utilisé comme équipement de HOME CINEMA.

    Bien sûr, j’ai conscience qu’avec un budget de 700 euros max, je ne peux m’attendre à une incroyable merveille.
    Mais, selon vous, le test ci-dessus datant de plus de 2 ans, peut-on dire que le BENQ w1090 est toujours compétitif dans cette gamme de prix?
    En d’autres termes, est-ce un achat qui vaut encore le coup ou vaut-il mieux investir dans un autre modèle?

    Merci infiniment et bonne soirée!
    Guillaume

    1. Bonjour Guillaume,

      Oui, le Benq W1090 est toujours une bonne option pour votre usage. Le Benq W2000, dont le prix a bien baissé, serait encore meilleur. Mais vous pouvez acheter n’importe lequel des deux sans vous tromper.

      Bien à vous

      Hervé

  13. Bonjour Hervé,

    Merci infiniment d’avoir eu la gentillesse de me répondre!
    C’est vraiment sympathique de votre part de nous partager votre passion et vos connaissances.

    Je m’en vais donc réfléchir à tout ça!

    Bien à vous,
    Guillaume

  14. Bonjour,

    J’etais sur le point de prendre ce modèle jusqu’à ma découverte des avis dithyrambiques sur le tout nouveau Xiaomi mijia ALPD 3.0.
    Avez vous pu le tester?

    Merci!

    1. Bonjour,

      Concernant les projecteurs chinois Xgimi, Xiaomi et autres marques, je suis très très réticent. En effet, j’en ai déjà vu fonctionner, et j’ai été terriblement déçu ! En outre, je me méfie beaucoup des avis internet car on ne sait pas qui les écrit, ce sont souvent des personnes ne s’y connaissant pas du tout en vidéoprojection.

      A vous de voir.

      Cordialement

      Hervé Thiollier

  15. Bonjour Hervé,

    Tout d’abord merci pour ton article qui m’avait convaincu dans le choix final du Benq W1090.

    J’ai désespérément besoin d’aide car cela fait depuis Janvier 2018 que j’ai acheté ce projecteur et que j’essaie de régler le mode 3D mais rien n’y fait l’image est beaucoup beaucoup trop sombre je perds beaucoup de détails du coup et je ne peux pas regarder un film comme ça.
    J’avais effectué les réglages luminosité et contraste en mode 2D avec des vidéos de calibrations AVS HD 709 sur les conseils que j’avais pu trouver sur homecinemafr et depuis je trouve les films en mode 2D juste super.

    Mais pour le mode 3D rien n’est pareil je n’ai pu trouver aucun contenu me permettant d’améliorer mes réglages d’usine. J’ai essayé sur plusieurs films mais rien n’y fait, j’ai essayé aussi d’exposer mon problème plusieurs fois sur homecinemafr mais personne ne me répond.

    J’ai amélioré la qualité de l’image dernièrement en baissant le gamma de 2.2 à 1.6 et en copiant les données couleurs du mode Vivid 2D mais du coup en gamma 1.6 le noir est gris et je ne peux pas plus descendre en luminosité non plus pour corriger cela, et malgré ça l’image est toujours sombre.

    Autre chose quand j’augmente beaucoup le contraste l’image en ressort beaucoup plus clair et agréable à regarder mais je me retrouve avec des blancs brûlés et donc le blanc mange des parties de l’image et rend un aspect beaucoup trop éclatant, j’ai remarqué aussi qu’il y a la fonction brilliant Color qui quand je la désactive rend l’image comme voilée rouge (rien de bien choquant sur les acteurs mais qui rends le film plus difficile à regarder sur le ciel et le paysage, alors qu’avec le mode 2D cette fonction ne change presque rien.

    Je suis dans une pièce sans lumière lors de la projection et les lunettes 3D que j’ai sont des Hi-Shock

    Si tu pourrais juste me donner quelques conseils pour que je puisse enfin profiter de mes nombreux Blu-Ray 3D

    Merci beaucoup

    1. Bonjour,

      Malheureusement je ne vais pas pouvoir t’aider beaucoup car il s’agit d’une limite physique. En effet, le manque de luminosité est un problème récurrent pour la 3D car le port des lunettes fait perdre environ 50% de luminosité. Quelle est la taille de ton image ?

      Cdt

      Hervé

      1. Bonjour

        Merci pour ta réponse !

        Voici les mesures de l’image :

        300 cm longueur
        168 cm hauteur
        344 cm diagonale

        Je voudrais juste pouvoir améliorer un peu de façon à ce que je puisse visionner mes Blu-Ray 3D. J’ai visionné beaucoup de 3D sur des télés avant et dans les cinémas. Mais malgré une perte de luminosité avec les lunettes l’image était toujours bien visible et agréable à regarder, ce qui n’est pas le cas sur le projecteur. Les scènes de jour paraissent assombries et dans les scènes de nuits je ne vois presque rien à part si je mets le gamma en 1.6 mais du coup tous les noirs deviennent complètement gris clair.

        Merci

          1. La solution pourrait être une toile blanche à gain, mais en 300 cm ça coûterait plus de 2000 €. Qu’en penses-tu ?

            Cordialement

            Hervé

  16. Bonjour Hervé,

    Tout d’abord, un grand merci pour tout ces tests, qui m’ont d’ailleurs permis d’apprendre bcp de choses.

    Ensuite, j’envisage d’acheter ce fameux BenQ 1090, ne trouvant rien de satisfaisant dans les 1500 € en 4K, et en remplacement d’un petit Acer H6519abd beaucoup trop lumineux (3400 lumens annoncés) pour ma base d’écran de 204cm.

    Globalement, sur mon projecteur actuel qui projete sur une toile blanche Lumene, les scènes sombres manquent clairement de visibilité. Avec des noirs très gris. Est-ce qu’avec ce W1090 les scènes sombres seront bien visibles sur une toile blanche, dans une pièce partiellement traité (murs proches de l’écran sombres, tapis noir au sol…. Et évidemment projection dans le noir complet)?

    Évidemment, j’ai vu que la résiduelle de noir n’est pas optimale, donc je ne m’attends pas à des noirs très noirs. Mais au moins gris foncé et surtout sans légère teinte verdâtre, sans avoir à passer des heures et des heures dans les réglages pour la faire disparaître.

    Merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Newsletter

Le meilleur de l’information Home Cinéma dans votre boîte mail une fois par mois.